Formations management - langues - commercial/marketing - informatique - développement personnel -  sécurité/qualité - web

Comment bien expliquer le CPA 

Suite à la Loi Travail, beaucoup de choses ont changé au 1er janvier 2017. Et la mise en place du Compte Personnel d’Activité (CPA) en fait partie. Ce compte est la propriété de vos salariés, mais vous avez tout intérêt à leur expliquer son utilité. Vous allez voir pourquoi…

Un compte « 3 en 1 » pour sécuriser leur parcours professionnel

Le CPA regroupe les droits de 3 comptes : le Compte Personnel de Formation (CPF) et le Compte de Prévention de la Pénibilité (CPP) que vous connaissiez déjà ET le Compte d’Engagement Citoyen (CEC), le petit nouveau. Il est rattaché à la personne et non à l’entreprise ou au statut : si vos salariés décident de se mettre à leur compte ou achèvent leur CDD, ils continueront à en bénéficier. La seule condition : être actif et avoir au moins 16 ans (15 ans pour les apprentis).

Quel objectif ?

L’objectif premier est de sécuriser le parcours professionnel de vos salariés et de les faire gagner en employabilité. Dit plus simplement, le CPA les aidera à valoriser leur expérience, à monter en compétence et à se réorienter grâce à des droits acquis tout au long de leur vie professionnelle. Ces droits pourront donner lieu à des formations, un accompagnement, des conditions de travail plus avantageuses en cas de travail pénible,…

Comment expliquer ce qu’est le Compte Personnel de Formation (CPF) ?

Logiquement, vos salariés devraient en avoir entendu parler en entretien professionnel. Mais sait-on jamais ! En gros, il s’agit d’un compte qui leur permet d’acquérir des droits à la formation. L’objectif : gagner en compétence pour évoluer professionnellement.

En travaillant, ils cumulent des heures de formation :

  • jusqu’à 150h (sachant que le compte se recharge après utilisation) à raison de 24h par an pour un salarié à temps plein,
  • jusqu’à 400h à raison de 48h par an, pour les salariés peu qualifiés (notamment ceux qui ne disposent pas d’un diplôme ou d’une qualification de niveau CAP). Le but étant de les faire accéder à une formation qualifiante…

Ces heures de formation sont rechargeables au fur et à mesure que le salarié s’en sert. Elles lui permettront notamment de :

  • suivre une formation qualifiante ou certifiante,
  • réaliser un bilan de compétences,
  • bénéficier d’un accompagnement pour la création ou la reprise d’une entreprise,
  • financer tout ou partie de la préparation au permis de conduire (catégorie B),
  • obtenir la Certification des compétences de base (lutte contre l’illettrisme).

Notez que ce compte est la propriété de votre salarié. Vous ne pouvez pas exiger qu’il l’utilise dans le cadre de votre plan de formation. En revanche, vous pouvez l’y inciter :

  • En communiquant sur les formations éligibles au CPF. Beaucoup de salariés ne demandent pas à être formés parce qu’ils manquent d’information, et c’est dommage. La plateforme de formations BORNtoLEARN permet justement d’accéder à des formations éligibles.
  • En proposant à vos salariés de gérer leur compte à leur place. La gestion de ce compte peut être fastidieuse. Vous pouvez donc leur proposer à vos salariés de les assister dans leur démarche d’utilisation de leur CPF. C’est aussi l’occasion de mettre en avant votre casquette de conseiller/ère auprès des collaborateurs.
  • En proposant d’abonder le CPF de vos salariés, lorsque les formations identifiées exigent un nombre d’heures supérieur au nombre d’heures acquis. D’autres organismes peuvent abonder le compte de votre salarié : l’Opca, l’Opacif, la Région ou encore votre salarié lui-même !

Dîtes-vous que ça n’est donc pas qu’une façon d’optimiser votre budget de formation. En faisant cela, vous contribuez aussi à leur employabilité.

Et le Compte de Prévention de la Pénibilité (CPP) ?

Le CPP permet aux salariés exerçant un métier pénible d’acquérir des points. Ces points pourront être utilisés pour :

  • accéder à une formation qualifiante en vue d’une évolution professionnelle,
  • travailler à temps partiel sans perte de salaire,
  • partir à la retraite de façon anticipée.

Cela concerne tout salarié dont le contrat de travail est d’au moins un mois et qui est exposé à un ou plusieurs facteurs de pénibilité : travail de nuit, en milieu hyperbare, répétitif, manutention de charges lourdes,…).

A titre d’exemple, 1 an d’exposition à un facteur de pénibilité permet d’acquérir 4 points, ce qui correspond à 100 heures de formation. Si le salarié est exposé à 2 facteurs de pénibilité, ce sera 8 points, etc.

Le petit nouveau : le Compte d’Engagement Citoyen (CEC) ?

Il s’agit d’un compte qui recense les activités de bénévolat ou de volontariat. Certaines de ces activités permettent d’acquérir des heures de formation qui seront inscrites sur le CPF. Avec 1 Français sur 4 qui est bénévole, il est possible que certains de vos salariés soient concernés !

Comment cela fonctionne ? En effectuant 200h de bénévolat par an, le bénévole ou le volontaire acquiert 20h de formation, dans la limite de 60h. Ces heures sont ajoutées aux heures du CPF, même si le plafond de 150h est déjà atteint.

A noter que ce dispositif ne prendra effet qu’au 1er janvier 2018.

Un portail unique pour connaître et mobiliser ses droits

Le Gouvernement a mis en place un portail unique (cliquez ici pour y accéder) qui permettra à vos salariés de :

  • travailler sur leur projet professionnel : ils peuvent même prendre rendez-vous directement sur la plateforme avec un Conseiller en Evolution Professionnelle,
  • regarder les heures et points acquis sur les 3 comptes du CPA,
  • identifier des formations éligibles au CPF,
  • consulter leurs bulletins de paie dématérialisés si votre entreprise a adhéré au dispositif. Notez que dans ce cas, vous devez informer vos salariés de leur droit à s’y opposer au moins un mois avant l’émission du premier bulletin.

Quelques outils de communication fournis par le Ministère du Travail

Pour vous aider à communiquer sur le sujet, le Ministère du Travail met à votre disposition quelques outils : plaquette, kakemono, vidéos, infographies,… ici ! Cela rendra votre communication plus vivante.

Vous recherchez une formation ?

 management - langues - commercial/marketing - informatique - développement personnel - sécurité/qualité - web

POUR ALLER PLUS LOIN

Le CPA, fiche pratique, Site du Ministère du Travail

Le CPF, moncompteformation.gouv.fr

Un Français sur quatre est bénévole dans une association, Site du Ministère de la Ville, de la jeunesse et des sports.

Faîtes connaître le CPA, Site du Ministère du Travail