emploi-formation-e-reputation

Ok, on va faire un petit test. Que se passe-t-il quand vous tapez votre nom dans Google ? Est-ce que les premières réponses vous concernent ou vous avez un brillant homonyme qui affiche d’excellents résultats aux tournois de pétanque locaux ? Est-ce que votre profil Facebook apparaît avant votre profil LinkedIn (pour autant que vous en ayez un) ? Pire encore, est-ce que les photos de votre dernière soirée déjantée avec les copains/copines sont en accès public sur votre mur ?

D’après un sondage réalisé pour le site de recherche d’emploi, Regionsjob, 48% des services de ressources humaines utilisent le web pour se renseigner et vérifier des informations sur les candidats. Toujours selon le même sondage, 31% des recruteurs auraient déjà sélectionné un candidat grâce à une réputation virtuelle positive… ce qui signifie que vous devez porter autant d’attention aux informations relatives à votre identité en ligne qu’au contenu de votre CV, bienvenue dans l’ère du tout numérique !

Une réputation irréprochable

Et là, il faut savoir être attentif ! Utilisez au mieux les règles de confidentialité de vos réseaux sociaux préférés pour être sûr que ce qui est du domaine privé… le reste. Idéalement, utilisez un alias de sorte de garder votre vie privée et votre vie professionnelle strictement séparées en ligne, mais si, pour quelque raison que ce soit, vous choisissez d’utiliser votre vrai nom, alors soyez prudent dans ce que vous partagez sur les réseaux ouverts comme Twitter. Vous êtes bien entendu libres d’afficher vos goûts et vos opinions sur internet mais n’oubliez pas que les recruteurs ne feront peut-être pas la différence entre qui vous êtes en tant que personne et qui vous êtes en tant que professionnel… Alors, soyez smart !

Lancez régulièrement des recherches de votre nom dans les moteurs de recherche et n’hésitez pas à faire des demandes de déréférencement si vous souhaitez faire disparaître des éléments de votre vie privée dans les résultats. C’est un droit garanti par la CNIL (et la Cour de justice européenne au passage…), faites-le valoir au besoin.  La procédure a été facilitée : pour Google par exemple, il s’agit simplement de compléter un formulaire de demande de « suppression d'un contenu indexé dans la recherche Google au titre de la législation européenne en matière de protection des données » avec les éléments qui prouvent votre identité (scan de votre passeport par exemple) et le lien vers le contenu à déréférencer.

Et si vous voulez vraiment vous rendre compte de ce qui traîne sur le net et qui porte votre marque de fabrique, vous pouvez également utiliser le scanner « Nothing to hide » (rien à cacher) qui vous demandera de vous connecter à vos réseaux sociaux et répondre à quelques questions pour être en mesure de vous proposer une bonne évaluation de votre réputation. Vous pourriez avoir quelques surprises ! Pensez aussi à mettre en place une alerte Google à votre nom et prénom pour être prévenu de toute nouvelle publication s’y référant.  

Etre visible

C’est le moment de sortir les petits anglicismes dont on a le secret… Faites du personal branding ! Dans le jargon des coachs, le personal branding c’est le fait d’« utiliser pour son propre développement professionnel, les techniques marketing qu’utilisent les entreprises pour faire la promotion et le succès de leurs marques ». Pour cela, deux choses fondamentales : trouver ce qui vous différencie des autres candidats et qui va constituer en quelque sorte votre « avantage concurrentiel » et capitaliser dessus via une bonne communication. A ce titre, quel outil est plus efficace qu’internet ?

C’est là qu’il faut miser sur tout ce qui peut créer de la valeur ajoutée à votre image : compétition sportive (idéalement, pas la pétanque…), participation à des activités bénévoles et associatives, recommandations de vos anciens collègues et supérieurs… Diffusez-les via vos réseaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo que vous devez impérativement investir dans le cadre de votre recherche d’emploi. Ce n’est pas nécessairement ce qui vous ramènera des propositions de job, mais ça peut faire une différence au moment de la sélection des candidats.

N’hésitez donc pas une seconde à mettre votre CV en ligne. D’ailleurs, mettez-le absolument partout, il ne faut pas hésiter à jouer sur tous les tableaux ! Déposez votre CV sur les sites d’emploi, mettez vos informations à jour sur les réseaux sociaux professionnels, twittez des articles intéressants ou bloguez sur vos compétences, renvoyez vers un site personnel à votre nom…

C’est la convergence de tout un ensemble de canaux de diffusion qui va vous permettre de créer de la visibilité. Et pour être crédible, il faudra être cohérent de bout en bout, soyez-y extrêmement attentif car les recruteurs le seront aussi !

Pour soigner votre réputation vous pouvez faire également une formation : managementlanguescommercial/marketinginformatiquedéveloppement personnelsécurité/qualitéweb

Pour en savoir plus

Faites-vous remarquer dans le bon sens, soignez votre e-réputation, Manpower

Etude sur l’impact de l’e-réputation et la recherche d’emploi en 2016, eWorks

Pourquoi l’e-réputation d’un candidat impacte votre recrutement, Recrutons.fr

Droit au déréférencement, CNIL

Mettre son CV en ligne pour quoi faire, Blog du Modérateur

Personal branding et recherche d’emploi, Coaching de carrière